Nous sommes aux Jeux olympiques d’été de Sydney en 2000, un 19 septembre. Le nageur Eric Moussambani est un illustre inconnu ayant bénéficié d’une dérogation pour participer à ses premiers JO.

Alors qu’il s’apprête à participer à sa série du 100m nage libre, les deux nageurs à ses cotés réalisent un faux-départ. Le Guinéen se retrouve alors seul sur le plot de départ et doit parcourir l’aller retour de la piscine olympique dans un minimum de temps. Dès les premiers mètres, on s’aperçoit que le jeune athlète ne viendra pas affoler les chronos. Au contraire, il semble lutter de toutes ses forces pour venir à bout de sa course…qu’il finira quasi à l’arrêt.

Après 1’52 d’effort, “Éric l’anguille” sort du bassin sous les applaudissements du public et la ferveur des médias, fascinés par l’histoire du nageur Guinée Equatoriale. Nous apprenions ensuite qu’Eric Moussambani était arrivé à Sydney sans lunettes ni maillot de compétition : Il avait débuté la natation il y a 8 mois et s’entraînait dans les rivières, à la plage ou dans la piscine d’un hôtel…

Le 100m d’Eric Moussambani aux JO de Sydney